lun 28 novembre 2022
10.7 C
Paris

Allemagne | Entre coupes drastiques chez Easyjet et pénurie de personnel, le tourisme outre-Rhin coupé dans son élan

LEs Echos s'intéressent à l'Allemagne et à l'impact négatif au niveau touristique que risque d'avoir la réduction des vols easyJet sur Berlin. De quoi stopper net dans son élan l'Allemagne du tourisme !

Must read

(…) A partir de cet hiver, 11 avions au lieu de 18 devraient être stationnés à l’aéroport de Berlin Brandebourg . L’accord conclu récemment avec le personnel réduira d’un tiers les postes des 800 hôtesses de l’air et pilotes stationnés actuellement à Berlin. (…)

En créant sa seconde base européenne à Berlin en 2004, easyJet avait contribué à faire de la vibrante capitale allemande l’une des premières destinations touristiques européennes. (…)

Progression de plus de 300 %

L’annonce d’easyJet arrive d’autant plus mal que le tourisme commençait à reprendre en Allemagne après les deux années noires du Covid . Pour le seul mois de juin, les établissements d’hébergement ont enregistré un total de 48,9 millions de nuitées, dont 25,2 millions occupées par des touristes internationaux, soit une progression de 304,4 % par rapport à juin 2021.

Ces chiffres se rapprochent de ceux de l’avant-pandémie. En 2019, le tourisme allemand avait enregistré sa dixième année record consécutive avec 49,6 millions de nuitées. (…)

Les milliers de touristes massés cet été sur les rives de l’Elbe à Hambourg pour un « festival des croisières » ont montré le succès croissant de la ville hanséatique. (…)

Pandémie et manque de personnel

« Cette évolution réjouissante montre que l’Allemagne est une destination touristique bien positionnée », note Norbert Kunz, directeur de la Fédération allemande du tourisme (DTV). Toutefois, l’offre est freinée par « l’augmentation des coûts de l’énergie, le manque de personnel qualifié et les retards d’investissement dans les infrastructures » regrette-t-il.

Comme en France , le manque de personnel pèse sur la reprise du tourisme outre-Rhin. En juin, 7.600 postes n’étaient pas pourvus selon une étude de l’institut d’économie IW. Cette pénurie touche toutes les régions mais surtout la Bavière, où la reprise économique favorise la migration des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration vers des métiers mieux rémunérés. (…)

Article sur Les Echos

SourceLes Echos
- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »