jeu 8 décembre 2022
3.9 C
Paris

Australie | L’Hôtellerie restauration orpheline de ses backpackers !

Avant la pandémie, le visa vacances travail permettait d’attirer chaque année des jeunes du monde entier. I étaient 141.000 pvtistes fin 2019 contre... 44.000 en juillet dernier ! Le secteurs du tourisme semble l'un des secteurs les plus impactés. Le site "LesFrançais.press" dresse un état de la situation.

Must read

Pourtant, les chiffres du ministère de l’Intérieur montrent que près de 100.000 personnes ont obtenu un visa vacances-travail au cours des six premiers mois de cette année. Ils sont donc encore nombreux à ne pas avoir fait le voyage jusqu’en Australie. Ainsi, la pénurie de backpackers en Australie se fait ressentir.

Parmi les raisons évoquées, la crainte d’une fermeture drastique en refroidit plus d’un. En effet, l’Australie a eu l’une des politiques les plus sévères avec une politique zéro covid, s’isolant ainsi du monde pendant plusieurs mois.

Des places vacantes et des établissements fermés

Par manque de main d’œuvre et de personnel d’entretien, certains hôtels ont dû fermer leurs chambres. Du côté des bars et des restaurants, c’est la même chose. Certains peinent à servir les clients, et préfèrent fermer leur établissement plutôt que de décevoir les clients.

La pénurie de main d’œuvre touche toutes les régions. Les grandes villes connaissent ainsi une forte pénurie de main d’œuvre, mais les régions plus isolées également. Bien que celles-ci permettent de prétendre à une extension de visa pour une deuxième année, la main d’œuvre n’est pas au rendez-vous. Les postes restent vacants, malgré tous les efforts faits par le gouvernement pour attirer les backpackers.

En janvier 2022, Scott Morrison, alors Premier ministre, déclarait :

« Rejoignez notre main-d’œuvre et aidez-nous dans notre secteur agricole, dans notre secteur hôtelier et dans de nombreux autres secteurs de l’économie qui dépendent de cette main-d’œuvre. »

Scott Morrison

Une enveloppe globale de 55 millions de dollars est alors débloquée pour permettre de faire revenir les backpackers. Malgré les aides, ils ne sont “que” 6000 backpackers à arriver chaque mois en Australie. La pénurie de backpackers en Australie est bien présente et semble difficile à résorber.

« Nous avons encore besoin de beaucoup plus », a déclaré Belinda Clarke, directrice générale de la Restaurant and Hospitality Industry Association. « Il nous manque plus de 100 000 travailleurs dans l’hôtellerie et une grande partie de ces rôles est occupée par des backpackers dans les zones saisonnières.” (…) Lire la suite sur LesFrançais

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »