Accueil A la une

Cameroun | Un projet hôtelier 5 étoiles de 37 milliards en gestation à Yaoundé

Porté par l'entreprise Brightview Bethesda S.A, la construction de cette infrastructure hôtelière devrait s'étendre sur 3 ans.

Image d'illustration @ credit Radisson Hotels

Le parc hôtelier camerounais devrait s’enrichir d’un nouveau joyau architectural d’ici trois ans. L’information a été révélée le 02 juin dernier à yaoundé, au cours de la signature de la convention d’investissement entre Brightview Bethesda S.A,  l’entreprise qui porte le projet et l’Agence de promotion des investissements (API). Neuf autres structures ont aussi paraphé la même convention avec le gouvernement camerounais. Cette convention va permettre à l’entreprise de bénéficier, dans le cadre de son projet, des exonérations fiscalo-douanières allant de 5 à 10 ans, aussi bien en phase de lancement que de production, conformément à la loi de 2013 portant incitations à l’investissement privé au Cameroun.

Le promoteur du projet hôtelier ambitionne d’ériger au quartier Bastos dans le deuxième arrondissement de la ville de Yaoundé, un hôtel 5 étoiles de marque Radisson Service Appartement, pour un coût d’investissement évalué à 37 milliards de FCFA et près de 300 emplois créés.

« Notre projet est une première qui offre des propositions pour un morceau de Dubaï Yaoundé.  A travers ce projet, les Camerounais n’auront plus besoin  d’aller à Dubaï, en Afrique du Sud, ou encore en Côte d’Ivoire pour acheter des managed condominium », explique Alain Nouaga, promoteur du projet.

Concrètement, il propose  un service appartement-hôtel : « Ça veut dire un hôtel qui est très bien pour les longs séjours,  les appartements-hôtel sont les hôtels,  la différence est sans la taille des chambres.Nous offrons 198 clefs. Pas de chambre classique. Sauf les studios (34m2) et les 1 chambre/salon (44m2), chacune avec une cuisinette. 45% des appartements seront à vendre», détaille Alain Nouaga. Et de préciser que « tout est managé par le Radisson  même les appartements qui seront vendus. A la fin du mois, les propriétaires  reçoivent les revenus. Les revenus sont même balancés. Ça veut dire que tout le monde qui a 1 studio reçoit le même montant. » (…) Lire la suite sur EcoMatin