ven 3 février 2023
9.3 C
Paris

Île Maurice | Les hôtels remplis jusqu’à 85 % malgré la basse saison

Depuis la levée des contraintes sanitaires régulant l’entrée sur le territoire mauricien, les hôteliers se frottent les mains. C’est certes la basse saison touristique, mais ils arrivent à enregistrer un taux de remplissage qui dépasse leurs attentes. Tour d’horizon.

Must read

Maurice a accueilli 63 008 touristes en juin 2022. Ce chiffre est inférieur à celui de mai, mois durant lequel 70 462 visiteurs avaient foulé le sol mauricien. Une tendance à la baisse qui devrait se poursuivre durant les trois prochains mois. Mais la basse saison n’inquiète nullement les hôteliers qui, au contraire, enregistrent un taux d’occupation allant jusqu’à 85 %, ce qui dépasse leurs attentes dans un secteur qui a déjà traversé le pire avec la COVID-19.

Sydney Pierre @ credit linkedin

Dans les trois hôtels du groupe Marriott, il faut compter un pourcentage d’occupation de 65 % en moyenne en cette période de basse saison. C’est ce qu’indique Sydney Pierre, Chief Sales & Marketing Officer de Marriott Mauritius. « Nous estimons que ce taux est très raisonnable au vu du contexte économique à Maurice et à travers le monde. Nous pouvons même dire qu’il va au-delà de nos attentes », affirme-t-il.

La bonne performance est également constatée dans les hôtels du groupe RIU Hotels & Resorts. « Nous enregistrons un taux de remplissage de 85 % en moyenne dans nos hôtels pour juillet et août. C’est un chiffre satisfaisant », indique Géraldine Ithier Bajee, Regional Sales and Marketing Manager.

@ credit Geraldine Ithier Bajee

Selon elle, les hôtels accueillent un flot de clients internationaux grâce aux vols additionnels, comme ceux d’Emirates ou du charter flight d’Evelop. « Nous recevons aussi pas mal de groupes, notamment les kitesurfers », soutient-elle.

Marchés traditionnels

Dans les hôtels du groupe Marriott, les clients principaux proviennent toujours des marchés traditionnels. « Il faut compter un bon nombre de visiteurs anglais dans nos hôtels. Les touristes du Moyen-Orient sont également très nombreux », fait ressortir Sydney Pierre.

Quant aux établissements du RIU Hotels & Resorts, ils reçoivent pas mal de groupes venant de France et de la Pologne, avec les vacances scolaires en Europe, sans oublier les Réunionnais. « Le marché sud-africain joue aussi un rôle très important dans notre taux de remplissage », fait comprendre Géraldine Ithier Bajee.

La route est encore longue pour les petits opérateurs

Si les grands hôtels arrivent à répondre à leurs attentes malgré la basse saison touristique, c’est un peu plus compliqué pour les petits opérateurs. Shakeel Nundlall, directeur de l’hôtel Le Grand Bleu, soutient que le taux de remplissage de l’établissement ne dépasse pas les 15 % depuis mai. « La situation des petits hôtels est toujours compliquée. C’est dû à la collaboration qui existe entre les grands établissements et les tour-opérateurs », estime-t-il. (…)

Faire les yeux doux aux clients locaux

Durant la basse saison touristique, les Mauriciens sont particulièrement ciblés par les hôteliers. Pour attirer davantage cette clientèle, des offres promotionnelles sont proposées. « Les clients locaux sont toujours présents le week-end. En cette période de vacances scolaires, nous en avons pas mal qui optent pour des séjours en semaine », soutient Geraldine Ithier Bajee. (…)

Rénovation et reconstruction

(…) Lire la suite et article complet sur DefiMediaInfo

 

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »