Accueil A la une

Indiscrétions • Nomination | Fanny Guibouret quitte Hyatt, direction le Japon

Indiscrétions. La Directrice Générale du Hyatt Hôtel du Louvre est attendue au Japon dans le cadre d'un transfert au sein du Groupe.

Fanny Guibouret @ credit linkedin

Fanny Guibouret (Cours Hôtelier de Besançon 1998) qui fut nommée au poste de Directrice Générale de l’Hôtel du Louvre en 2013 (succédant alors à Alessandro Cresta parti au Hyatt Martinez de Cannes) est désormais annoncée, premier trimestre 2023,  au Japon mais « elle exercera au sein d’un autre groupe hôtelier » comme précisé par les relations presse du Groupe Hyatt. 

Ce  départ, s’il devait se confirmer, marquerait une étape importante pour l’Hôtel du Louvre car, de l’avis de tous, le passage en son sein de Fanny Guibouret fut remarquable de constance (tant dans la qualité que dans le management) et synonyme de réussite économique.
Appréciée de ses équipes, de ses collègues et du monde hôtelier en général, tous soulignent non seulement son grand professionnalisme mais également ses qualités humaines : humilité, sens relationnel, excellent management du quotidien…. Aucune critique, que des louanges ! Que l’on soit Hyatt family ou non, l’unanimité est la règle.
C’est donc un livre de presque 25 années  au sein du groupe Hyatt qui devrait se refermer pour Fanny Guibouret début 2023 du côté du Palais Royal avec un formidable dénouement : la véritable renaissance de l’Hôtel du Louvre, véritable réussite Hyatt France. Pour Fanny Guibouret, travailler au Japon c’est l’opportunité de combiner sa passion pour son Métier et  et pour la culture nippone.

Hyatt France, la vision d’un Homme, Michel Jauslin

2022. Il paraît bien loin le temps de l’aventure Hyatt en France avec le retour en Europe de celui qui l’avait quitté 20 ans  et qui deviendra l’homme providentiel d’Hyatt, Michel Jauslin (EHL 1972)  aventurier et visionnaire. Lui l’homme de l’international qui se « fera hexagonal » le temps de faire d’une idée, une réalité, faisant passer en 25 ans Hyatt France de nain à géant de l’hôtellerie hexagonale.

Années 90, Roissy CDG, des ouvertures en rafale !

Il faut se remémorer les années 90 : la zone aéroportuaire de Roissy est alors en pleine effervescence (conséquence du délestage des vols internationaux d’Orly à Roissy mais également de l’attractivité du parc Disney ) et nombreux sont les  groupes internationaux qui s’y installent  et se livrent  alors une concurrence impitoyable :  Hilton Roissy CDG (ouvert par Primo Munoz et où se côtoyèrent des grands noms de la marque comme Jürgen Fischer, President Europe ou Jean Welti, vétéran Hilton qui ouvrit le Noga Hilton avant de succéder à Primo au Hilton Roissy), Dorint (le groupe allemand abandonnera finalement son projet), Sheraton (avec en ouverture Tom Hegarty  puis Giovanni Caronia), Millenium Copthorne (avec le séduisant Didier Escartin, grand hôtelier s’il en est,  devenu, depuis, marocain d’adoption !) Radisson Blu sans compter les nombreuses ouvertures autour de Chantilly (entre Les Fontaines, Le Manoir de Gressy,, Dolce…), tous les mois un hôtel se faisait jour !

Roissy devint, un temps, le centre névralgique d’Hyatt France.

Tous les projets de développement du Groupe Hyatt pour la France partirent du Hyatt Roissy CDG là où Michel Jauslin élabora et prépara les ouvertures de ces hôtels devenus iconiques et  incontournables : le Hyatt Paris Madeleine, précurseur des « boutique hotels » de chaîne à Paris, et le palace Park Hyatt Paris Vendôme.

Véritable laboratoire et tête de pont du groupe en France, le Hyatt Roissy Paris CDG devint un passage obligé pour de nombreux « gros potentiels » du groupe.

Durant les 25 dernières années passées chez Hyatt, Fanny Guibouret a bénéficié non seulement d’une évolution constante mais surtout, elle a pu croiser dans son environnement professionnel, de jeunes hôteliers devenus aujourd’hui des personnalités qui comptent. Ainsi, Thierry Guillot, Michel Morauw, Philippe Zuber, Laurent Ebzant, Yann Gillet sont tous passés au Hyatt Roissy et/ou au Hyatt Regency Casablanca ). Disparu bien trop tôt, citons également Marc Hausser que j’eus la chance de croiser, une formidable personnalité !

C’est tout le talent d’un Michel Jauslin, détecteur de talents, que d’avoir fait de cet hôtel et de sa zone, une « véritable fabrique à champions ».
Ainsi, depuis sa sortie du Cours Hôtelier de Besançon (alors dirigé par Christine Girard qui avait succédé à l’emblématique Denise Cheval !), en réalisant sa première partie de carrière  au Hyatt Roissy Paris Charles de Gaulle avant de s’expatrier après 5 années au Hyatt Regency Casablanca, Fanny Guibouret profita de l’expertise de tous  ces talents aux parcours différents (certains venant de la Finance, d’autres du F&B ou des Rooms…) et réciproquement.
À son arrivée en qualité de Directrice Générale à l’Hôtel du Louvre, c’est donc une deuxième partie de carrière qui s’est jouée. Successful !
Nous lui souhaitons tout le meilleur du côté de L’Empire du Soleil Levant mais au sein de cet autre groupe hôtelier dont l’identité n’a pas encore été dévoilée.