sam 4 février 2023
9.2 C
Paris

Marseille | Après 56 jours de grève, les salariés de l’hôtel Golden Tulip annoncent la fin du conflit

Les 34 employés de l'hôtel de luxe estiment avoir obtenu gain de cause sur de nouvelles conditions salariales, selon un communiqué de la CGT paru ce jeudi.

Must read

Les salariés de cet hôtel quatre étoiles réclamaient notamment une augmentation de 300 euros, une prime d’ancienneté et une généralisation de la prime de nuit.

« La loi prévoit qu’une femme de chambre embauchée à temps plein ne peut pas faire plus de douze chambres par jour, eh bien dans cet hôtel, une employée à temps partiel et rémunérée entre  800 et 900 euros par mois, doit nettoyer bien plus de douze chambres par jour », nous détaillait Guillaume Algrin, secrétaire général de l’Union locale CGT Marseille Sud.

Ce qui a mis le feu aux poudres

Tout a commencé quand la direction a refusé aux salariés ultramarins  leur demande de congés de quatre semaines consécutives.

« La direction a fait le choix de modifier les jours de congés des ultramarins, les empêchant d’aller auprès de leur famille, sachant que pendant la pandémie, ils ont joué le jeu, ils sont allés au chômage partiel et quand il fallait travailler, ils étaient présents. Les salariés se sentis maltraités« , explique encore Guillaume Algrin.

Cette décision a provoqué une vague d’indignation chez les salariés qui dénoncent des conditions de travail déplorables et une absence de considération de la part de la direction.

Près de deux mois de grève

Hier, au 56ème jour degrève, les salariés ont pu compter sur la solidarité et notamment une distribution de colis alimentaire du Secours populaire. L’association envisagerait d’offrir prochainement une journée de vacances aux enfants des grévistes. (…) Lire la suite sur France 3

SourceFrance 3
- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »