Depuis  sa sortie de l’EPMT en 1998, Romain Le Rol (BTS, EPMT 1998) est devenu sans conteste (par son parcours éclectique mais avec toujours comme fil conducteur, la restauration), une référence.

Amoureux de l’Afrique, du Maghreb à l’Afrique Noire, Romain est resté fidèle à ses engagements : depuis le lycée hôtelier, il a cultivé sa singularité, son « chill », fait le choix de la restauration commerciale ou tendance (réputée comme dure, exigeante et extrêmement chronophage dans les années 2000) et a toujours privilégié la rencontre, l’Autre. Fidèle à lui-même et à ses amitiés.

La fidélité à ses engagements l’ont conduit à privilégier les aventures « restauration » au détriment d’une carrière linéaire ou tout du moins, plus classique, au sein d’un établissement hôtelier. Sa passion avant tout.

Ainsi, après ses débuts au sein du Groupe Gérard Joulie en 1998 alors en plein développement (à l’instar du groupe Flo de Jean-Paul Buscher ou du Groupe les Frères Blanc), il s’envole pour le Maroc où il construira une bonne partie de sa carrière.

En 2000, Romain Le Rol occupe le poste de Directeur Restauration Groupe pour Hivernage Collection & Delano Hotels au Maroc  avant de rejoindre Starwood Hotels et ses hôtels Méridien : nommé Directeur des Points de vente restauration au Royal Mansour Méridien à Casablanca, il est transféré par la suite comme Food & Beverage Coordinator au Meridien Fisherman’s Cove, Seychelles  avant de prendre la Direction Restauration du Méridien Douala (devenu Pullamn) de l’entrepreneur Mamoudou Fadil (notre article du 28 juillet 2022) au Cameroun puis de l’emblématique Sheraton Club des Pins d’Alger.

En 2006, Romain retrouve la restauration « conceptuelle » et devient directeur d’exploitation de deux lieux devenus cultes, marqueurs d’une époque et d’un style (le lounge) : le bô&zin Marrakech et  le 105 La Cantine Du Faubourg à Paris.

Par la suite, de 2014 à 2018, il dirigera plusieurs concepts « restauration » novateurs entre le Maroc et le Gabon avant de revenir à Paris en qualité de directeur restauration du Hilton Roissy. Un retour vers la restauration d’hôtel…

Après cette expérience au  Hilton Roissy, Romain va effectuer un passage au Sofitel Abidjan, passage  qui va s’avérer déterminant. il va y rencontrer une personnalité, Daniel Karbownik, DG du Sofitel Ivoire mais également régional Afrique de l’Ouest et du Centre pour la marque de luxe. CE DERNIER va lui permettre de mettre des mots sur ses envies, son projet : désormais, concilier hôtellerie et « restauration concept » SERA son coeur de Métier, une façon de lier passion et carrière.

Ainsi, cette quête de symbiose va trouver son dénouement au sein d’une des marques « lifestyle » du groupe Accor. Cette hôtellerie faisant de la restauration, le coeur culturel, social et économique des établissements hôteliers.

Désormais, la restauration, son inclusion dans la ville, son engagement social font la marque hôtelière.

En intégrant Mama Shelter et la galaxie Ennismore, c’est une cure de jouvence professionnelle que semble avoir suivi Romain : sa passion retrouvée, son énergie décuplée, il utilise désormais son expertise, son empathie et sa capacité à créer des liens et à développer l’humain, au service d’une marque répondant à ses attentes : ouvertures aux autres, aux différences, inclusion du produit dans la ville, avec la volonté de faire de l’hôtel une référence locale, une agora à destination d’un mix client reflétant la diversité de la société.

Après plus de 20 années de quête, à défricher les concepts, innover, s’impliquer dans des cadres culturels divers, « son » hôtellerie rêvée a désormais un nom, Mama Shelter.

Quand on lui demande d’établir la liste des personnes qui l’ont profondément marqué ces dernières années, il répond sans hésitation: « Dernièrement, j’ai eu la chance de rencontrer des personnalités qui ont su me faire confiance en me donnant l’occasion d’intégrer des projets répondant à mes attentes, à mes envies. En premier lieu Cédric Gobilliard, COO Ennismore, Moïse Aykanat, VP Operations Mama Shelter et bien sûr Vincent Fournier, DG Mama Shelter. Et un grand merci également à Daniel Karbownik ! Avec ces personnalités, ma singularité est devenue une force, ma personnalité un atout. À cette liste de remerciements, j’aimerais ajouter, bien évidemment, la famille Trigano, visionnaire,  pour avoir fait du concept Mama Shelter, une réalité ».

Romain, l’équipe LTH te souhaite le meilleur dans cette nouvelle aventure rennaise !

- Publicité 4 -