dim 5 février 2023
8.9 C
Paris

Paris | Accusé de racisme, le restaurant Manko présente ses excuses

Le vigile de cet établissement en vogue aurait refusé de laisser entrer plusieurs personnes noires au motif qu’elles n’étaient pas habillées en «tenue de soirée». Contacté par le Parisien, un porte-parole de l’établissement dément toute consigne discriminatoire.

Must read

Le très chic restaurant Manko est en pleine tourmente. L’établissement du groupe Moma Group, situé avenue Montaigne dans le VIIIe arrondissement parisien, a présenté ses excuses sur Instagram et Facebook ce mercredi, après avoir fait l’objet d’accusations de racisme à la suite d’un incident survenu samedi avec des clientes.

« Suite à l’incident survenu samedi soir à Paris, le Manko présente ses excuses. Manko respecte une charte de valeurs qui prônent l’égalité, le respect, la tolérance et la bienveillance de toutes et tous. Les sanctions nécessaires ont été immédiatement prises et de façon permanente », a écrit la direction sur les réseaux sociaux.

À l’origine de la polémique : une altercation entre le vigile de ce restaurant branché de cocktails et plats péruviens et trois clientes montréalaises de passage à Paris. Dans une vidéo postée sur le réseau social Tik Tok par l’une d’entre elles, on les voit discuter avec le vigile à l’entrée du restaurant. Ce dernier leur refuse l’accès en raison de leurs tenues qui ne sont, selon lui, « pas de soirée ». Les trois jeunes femmes semblent pourtant habillées pour l’occasion et sont chaussées de talons. L’une d’elles précise même qu’elle a réservé une table.

@tiguiidiallo

My first experience of Racism at the restaurant Manko in Paris. Am just gonna let this here and go on with my life.

♬ son original – tiguidiallo

Selon elles, le vigile les a empêchées d’entrer en raison de leur couleur de peau. Dans la vidéo on distingue d’ailleurs d’autres personnes, blanches, qui parviennent à rentrer sans problème dans l’établissement quelle que soit leur tenue vestimentaire, alors qu’un autre couple, noir, se voit refuser l’accès pour les mêmes raisons que les trois amies canadiennes.

« Ça existe pour de vrai… », s’exclame l’une d’elles dans la vidéo et d’ajouter « c’est ma première expérience de racisme ». « Il (le vigile, NDLR) a une mauvaise raison pour refuser l’accès de chacune des personnes noires », peut-on également entendre.

« Nous avons immédiatement présenté nos excuses à ces trois jeunes femmes », indique au Parisien l’un des porte-paroles du groupe Moma ce mercredi, précisant que la chaîne de restaurants avait appris l’existence de l’incident mardi dans la soirée sur les réseaux sociaux. « Nous sommes profondément attristés car la discrimination n’a pas sa place dans nos établissements et est contraire à nos valeurs ».

Le vigile « mis à pied »

Le groupe, contacté par Le Parisien dénonce un « acte inqualifiable » de ce vigile, « un collaborateur employé par un prestataire ». « Nous avons demandé et obtenu sa mise à pied », ajoute ce porte-parole.

Sur les réseaux sociaux un comme se présentant comme le vigile incriminé le vigile s’est justifié en disant n’avoir fait que « respecter les volontés du staff de l’établissement » se plaignant de « payer les pots cassés ». Le groupe dément au Parisien, assurant ne donner pour seule consigne à ses vigiles, « le refus de personnes en état d’ébriété ou ayant consommé des stupéfiants ».

Pas une première à Paris

Depuis cet incident, le restaurant fait face à une vague d’avis négatifs sur Google et aurait même été contraint de faire supprimer les avis publiés ces dernières 24 heures, selon BFMTV. (…) Lire la suite sur Le Parisien

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »