sam 26 novembre 2022
7.8 C
Paris

Polynésie française | Redressement judiciaire pour le Sofitel Bora Bora Private Island et le Sofitel Bora Boara Marara Beach

Les deux Sofitel de Bora Bora appartenant à l'homme d'affaires samoan, Frederick Grey, ainsi que la holding détenant ces deux établissements ont été placés en redressement judiciaire par le tribunal mixte de commerce les 26 septembre et 10 octobre derniers.

Must read

La dissolution de l’ensemble des actifs de l’homme d’affaires samoan Frederick Grey en Polynésie française se confirme. Le 26 septembre dernier, le tribunal mixte de commerce (TMC) de Papeete a en effet placé le Sofitel Bora Bora Private Island en redressement judiciaire et ce, en raison de créances dues à la Caisse de prévoyance sociale.

Frederick Grey @ credit linkedin

Le 10 octobre, c’est l’autre hôtel de l’homme d’affaires, le Sofitel Bora Bora Marara Beach Resort, qui a lui aussi été déclaré en cessation de paiement et placé en redressement judiciaire. Enfin, toujours lors de cette audience du 10 octobre, le TMC a également placé la société Lupesina Tahiti Investments – la holding gestionnaire des hôtels – en redressement judiciaire car elle n’avait pas payé les impôts sur les sociétés.

Désengagement
(…) outre ces deux hôtels de Bora Bora – fermés depuis deux ans – l’homme d’affaires est également propriétaire du Tahiti Ia Ora Beach Resort qui a été placé en redressement judiciaire en janvier dernier alors qu’il détenait un passif de créances avoisinant le milliard de Fcfp. Si le nom du groupe hôtelier américain Redcore Hospitality Holdings circulait à l’époque pour un éventuel rachat de l’établissement et la reprise de la centaine de salariés de l’hôtel, l’offre du groupe ne s’est pas encore concrétisée selon nos informations. (…) Lire la suite sur Tahiti Infos

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »