mer 24 juillet 2024,
20.5 C
Paris

Salaires en Hôtellerie de luxe à Paris | C’était mieux avant ?

Si certains observateurs de la chose hôtelière évoquent, à tort selon nous, le manque d'intérêt des nouvelles générations pour les métiers de l'Hôtellerie, d'autres évoquent le développement exponentiel d'établissements hôteliers ou de restaurants conduisant inévitablement à une pénurie de main d'oeuvre... Cependant, certains salariés pragmatiques évoquent "des jours heureux" dans les années 90 avec des salaires "à la hauteur". Réalité ou fantasme ?

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

« On était mieux payé » avant, réalité ou fantasme ? L’assertion revient régulièrement dans les discussions entre nouvelles et anciennes générations d’hôteliers. Les anciens évoquent les « salaires au pourcentage » mirobolants, les « tips » généreux….

La Tribune de l’Hôtellerie a décidé de relever le défi en comparant les salaires en vigueur au 31 décembre 1990 et de les passer à la moulinette  du « Convertisseur franc-euro » de l’INSEE, outil qui mesure l’érosion monétaire due à l’inflation

Contexte : un hôtel 4* Luxe (4/5* « business » aujourd’hui) proposant une politique salariale conforme aux hôtels parisiens de même catégorie en 1990

Une indemnité nourriture à 260,13 euros !

Rappelons que le SMIC pour 169 heures était, en 1990, de 5156,19 francs, somme à laquelle il convenait d’ajouter 617 francs d’Indemnité Nourriture soit 13% du montant du SMIC. Première conclusion :

  • Une diminution de la part « indemnité nourriture » : en appliquant le même pourcentage au SMIC 2024 (2000,99 euros hors IN), on arriverait pour 2 repas par jour à …. 260,13 euros d’indemnité nourriture (à comparer aux  182,60 euros 2024 actuels ) ! Cependant, l’indemnité nourriture passée « à la moulinette INSEE » correspond, au 31 décembre 2023, à 163,94 euros soit un montant inférieur aux 176,44 euros officiels !

Comparatif Salaires 1990/2023, 4* Luxe parisien (5* aujourd’hui) 

Pour actualiser les salaires au 31 décembre 2023, nous avons utilisé « Le convertisseur franc-euro » de l’INSEE.

Comparatif Salaires 1990/2023 pour un 4* Luxe parisien (5* aujourd’hui) .

SMIC 169 h 1990 : 5156,19 francs • SMIC 169 h 2023 :  2000,99€

Postes /Métiers

 

Salaires au 31 décembre 1990 Salaires actualisés au 31 décembre 2023
Réception/Réservation
Responsable accueil 11000 2922,70
Responsable réception / 1ère réceptionniste 11000 2922,70
Chef de brigade 10000 2657
Employé réservation/ Réceptionniste 8200 2178,74
Caissier réceptionnaire 8200 2178,74
Responsable caisse 11000 2922,70
Responsable réservation 11000 2922,70
Standardiste 8200 2178,74
Étages
Gouvernant.e 10000 2657
Femme & Valet de chambre 8500 2258,45
Équipier.ère 7500 1992,75
Conciergerie
Chef concierge 25000 6642,50
2ème concierge 15000 3985,50
Assistant concierge 12000 3188,40
Concierge junior 8300 2205,31
Responsable bagages 10000 2657
Adjoint Responsable bagages 8500 2258,45
Chasseur Bagagiste 7000 1859,90
Voiturier 8200 2178,74
Groom 6000 1594,20
Liftier (Garçon d’ascenseur) 7350 1952,90
Restauration
1er Maître d’hôtel / Responsable restaurant 19000 5048,30
2ème Maître d’hôtel/ Adjoint Resp. restaurant 18600 4942,02
Maître d’hôtel 12000 3188,40
Assistant Maître d’hôtel 9000 2391,30
1er Chef de rang 9000 2391,30
½ Chef de rang 8200 2178,74
Commis de rang 7000 1859,90
Serveur.se 8200 2178,74
Hôtesse Room-Service 7000 1859,90
Vestiaire 7000 1859,90
Caissier.ère restaurant 7000 1859,90
Écailler.ère 12000 3188,40
Bars
Chef barman 23500 6243,95
1er Barman 20000 5314
2ème Barman 15000 3985,50
Barman 10000 2657
Assistant barman /Commis bar 7300 1939,61

 

Conclusions

  • L’indemnité nourriture à la traîne !

Représentant 13% du SMIC à l’époque, l’indemnité nourriture est aujourd’hui passée sous la barre des 10%. Mais, en dehors de ce phénomène qui tend à démontrer la diminution de la part du « budget alimentation », le législateur s’est contenté de maintenir « à flot » et de coller l’inflation puisque l’indemnité actualisée selon la « calculette insee » est de 185 euros (contre 182,60 euros pour 2023).

  • Décrochage | Une « smicardisation » des emplois

    • Smicardisation des emplois : en se basant sur la calculette INSEE, le SMIC au 31 décembre 2023  devrait être de 1370 euros mais, « coups de pouce » obligent, le SMIC fin 2023 était de 2000,99€. Résultat : les opérationnels (réceptionnistes, chefs de rang, femmes de chambre…) ont désormais des salaires proches du SMIC (<15% de différence) contre un écart d’environ + 60% en 1990 !
    • Une échelle salariale dégradée : si l’échelle SMIC/Salaire avait été maintenue depuis les années 90, une femme de chambre devrait percevoir aujourd’hui …3297 euros !

Les salaires des opérationnels en 1990 étaient quasiment tous largement supérieurs au SMIC. Désormais, beaucoup de salariés sont alignés sur le SMIC/minima conventionnels ou proches.

  • La chute des salaires de l’encadrement intermédiaire et des salariés de la restauration

À l’évidence l’encadrement intermédiaire a connu une forte érosion de ses salaires. En effet, dans la plupart des  4 et 5 étoiles (hors Palaces), on est loin de proposer aujourd’hui un salaire de base de 5048,30 euros à un Responsable restaurant (hors gastronomique étoilé) et ne parlons pas des Responsables conciergerie et autres cadres opérationnels.

Le véritable phénomène observé ces dernières années est le nivellement par le bas des salaires : en effet, le SMIC a rattrapé les salaires opérationnels faisant du secteur HCR, un secteur « comme les autres ». Ajoutons à cela la baisse des pourboires et autres primes de caisse, de change (les primes de change étaient attribuées aux réceptionnistes lors des opérations de change des devises) dans de nombreux établissements hôteliers et le constat n’en est que plus vrai.

- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos