jeu 25 juillet 2024,
24.2 C
Paris

Titres-restaurants : BPCE s’allie à Swile

Ce projet doit permettre à la jeune pousse montpelliéraine Swile de changer de dimension.

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

Swile a décidément un appétit d’ogre. La jeune pousse montpelliéraine, qui a débuté son périple dans le titre-restaurant avant de s’élargir à d’autres avantages salariés (titre cadeau, titre-mobilité…), est entrée en négociations exclusives pour rapprocher ses activités de Bimpli, filiale de BPCE. Cette plateforme regroupe toutes les offres du groupe bancaire dans le domaine des chèques-cadeaux, cagnottes, bons plans de sorties négociées pour les CSE, chèque emploi-service universel (Cesu)… À l’issue de l’opération, la start-up détiendra 100 % de Bimpli, tandis que BPCE deviendra le premier actionnaire du nouvel ensemble avec 22 % du capital. Le groupe mutualiste recevra en outre « 150 millions d’euros sous forme d’obligations convertibles ».

Loïc Soubeyrand @ credit linkedin

Ce projet doit permettre à la jeune pousse de changer de dimension. « Il donnera naissance à terme à l’un des leaders des titres-restaurants en France et à un acteur mondial », assure Loïc Soubeyrand, le PDG de Swile, qu’il a fondé en 2018. La licorne, qui a réalisé quatre acquisitions en quatre ans, est présente en France et depuis un an au Brésil, premier marché mondial pour les avantages salariés. « Une fois que nous aurons intégré les activités de Bimpli, nous aurons près de 5 millions de salariés utilisateurs dans 75.000 entreprises clientes en France et au Brésil, souligne Loïc Soubeyrand. La nouvelle entreprise prévoit de générer 140 millions d’euros de revenus annuels récurrents. « Nous devrions atteindre l’équilibre en 2023 et être rentables en 2024 », précise le jeune dirigeant. En France, le nouveau Swile se positionnera derrière le numéro un du marché, Edenred, mais devant Sodexo et Groupe Up (Chèque Déjeuner). (…) Lire la suite sur Le Figaro

SourceLe Figaro
- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos