lun 20 mars 2023
14.2 C
Paris

Monde | Les salaires des dirigeants des groupes hôteliers rebondissent après deux années de pandémie

Au cours des années précédentes, de nombreux PDG ont accepté de subir des réductions et des suspensions pour aider leurs entreprises

Must read

C’est le résultat d’une étude de Hotel News Now, étude basée sur les rapports trimestriels  et les dépôts des comptes auprès de la Securities and Exchange Commission des principales sociétés hôtelières cotées en bourse en termes de valeur boursière. (…)

La liste exclut délibérément les sociétés dont les intérêts hôteliers sont interconnectés avec les intérêts des jeux et les entreprises ayant des intérêts hôteliers mais dont la capitalisation boursière est principalement pondérée par rapport aux intérêts non hôteliers.

La plupart des entreprises hôtelières, sinon toutes, ont subi d’énormes coups pendant la pandémie, et les chiffres de capitalisation boursière indiqués sont ceux au 11 juillet 2022. Les taux de change peuvent également affecter le classement.

La plupart des PDG de l’industrie hôtelière ont stabilisé leurs navires durant la pandémie et ont géré habilement la réouverture de leurs hôtels et la relance de leurs activités globales. Certains de ces PDG ont accepté de substantielles réductions voire même des suspensions salariales pendant la pandémie ;  (…)

Précisons que la rémunération globale d’un PDG est toujours composée  d’un salaire de base auquel il convient d’ajouter  des stock options et d’autres bonus. Cet article répertorie donc la rémunération globale des PDG, les sommes indiquées étant une indication de ce que les PDG sont estimés valoir par les comités de rémunération de leur entreprise. (…)

Comment les PDG d’hôtels se comparent-ils aux leaders d’autres secteurs ? Le Wall Street Journal a rapporté que la rémunération moyenne des PDG américains en 2021 avait atteint des niveaux records pour la sixième année consécutive, avec un salaire médian de 14,7 millions de dollars. Des attributions d’actions importantes et des rémunérations pluriannuelles ont stimulé les bénéfices, neuf PDG américains recevant des rémunérations d’au moins 50 millions de dollars.

Dans une étude menée avec MyLogIQ, le journal a déclaré que si la rémunération moyenne des PDG a augmenté de 12 % pour « la plupart des dirigeants… la plupart des entreprises ont enregistré des rendements annuels pour les actionnaires de près de 30 % ».

1. Marriott International

Anthony Capuano, C.E.O. Marriott International

Tony Capuano

Capitalisation boursière : 45,1 milliards de dollars

 

Dernières informations salariales internes : 6 mai 2022

 

Dans son rôle de PDG de Marriott International, Tony Capuano a reçu un salaire de base annuel pour 2021 de 1,3 million de dollars. Il était éligible à une prime en espèces dans le cadre du programme annuel d’intéressement en espèces de 2021 de la société avec une attribution cible de 200 % du salaire de base et a reçu des attributions en actions 2021 dans le cadre du plan d’intéressement en actions et en espèces de Marriott International avec une valeur cible à la date d’attribution de 9 millions de dollars. (…)

2. Hilton

Chris Nasetta

CHRISTOPHER J. NASSETTA
Président et président-directeur général @credit Hilton

Capitalisation boursière : 31,1 milliards de dollars

 

Dernières informations salariales internes : 20 mai 2022

 

Le PDG de Hilton, Chris Nassetta, avait un salaire de base de 1,3 million de dollars en 2021, le même qu’en 2020, bien que Nassetta ait choisi de renoncer à son salaire de base au début de la pandémie d’avril 2020 jusqu’à la fin de l’année. La rémunération totale de Nassetta en 2021 était de 23,3 millions de dollars, mais en 2020, sa rémunération totale était de 55,9 millions de dollars, grâce à 49,5 millions de dollars en actions, entre autres rémunérations. (…)

3.Host Hotels & Resorts

James Risoleo

Capitalisation boursière : 11,4 milliards de dollars

Dernières informations salariales internes : 6 avril 2022

 

En 2021, le salaire de base du PDG de Host Hotels & Resorts, James Risoleo, était de 1 million de dollars et sa rémunération totale était de 11,5 millions de dollars. (…)

4.IHG Hotels & Resorts

Keith Barr, CEO at IHG Hotels & Resorts @credit Linkedin

Keith Barr

Capitalisation boursière : 10 milliards de dollars

 

Dernières informations salariales internes : 31 décembre 2021

 

En 2021, le PDG d’IHG Hotels & Resorts, Keith Barr, a gagné un salaire de base de 857 000 livres sterling (1,04 million de dollars) et sa rémunération totale pour l’année était de 3,18 millions de livres sterling (3,8 millions de dollars).

En 2020, le salaire de base de Barr était de 712 000 livres sterling et sa rémunération totale était de 1,48 million de livres sterling. (…)

5.Huazhu Group Limited (…)

 

6. Hyatt Hotels Corp.

Mark Hoplamazian
Marc Hoplamazian

Capitalisation boursière : 8,2 milliards de dollars

Dernières informations salariales internes : 7 avril 2022

 

En 2021, le PDG de Hyatt Hotels Corp., Mark Hoplamazian, a gagné un salaire de base de 1,29 million de dollars, une augmentation de 2% par rapport à l’année précédente et a mis en place des programmes d’incitation qui pourraient lui permettre de gagner 175% à 350% supplémentaires de ce salaire. Bien que sa rémunération totale pour 2021 ne soit pas précisée, sa rémunération maximale possible pour l’année avec des incitations était égale à 9,5 millions de dollars.

7. Accor

Sébastien Bazin, Source Accor.com

Capitalisation boursière : 7 milliards d’euros (7,04 milliards de dollars)

Dernières informations salariales internes : 23 février 2022

 

Pour 2022, la rémunération fixe annuelle brute du PDG de Accor, Sébastien Bazin, est de 950 000 euros (990 099 $), un salaire de base qui n’a pas augmenté depuis 2016. Par ailleurs, en 2022, le comité des rémunérations de Accor a déclaré que dans le cadre de son plan de rémunération pour Bazin, il pourrait percevoir des avantages jusqu’à 24 mois qui serait plafonné à 411 360 euros sur la base du taux applicable à l’année.

La rémunération variable annuelle de Bazin est comprise entre 0 % et 150 % d’un montant de référence de 1,25 million d’euros, correspondant à entre 0 % et 197 % de sa rémunération fixe annuelle. Ces taux sont également inchangés depuis quelques années, en l’occurrence depuis la nomination de Bazin au poste de PDG en août 2013.

Dans la dernière déclaration d’Accor sur l’actionnariat, Bazin détient 295 734 actions, ce qui, à la valeur actuelle de l’action, vaut environ 8,3 millions d’euros. (…)

 

9. Choice Hotels International

Patrick Pacious President & C.E.O. Choice

Capitalisation boursière : 6,2 milliards de dollars

 

Dernières informations salariales internes : 25 avril 2022

 

Le salaire de base du PDG de Choice Hotels International, Pat Pacious, en 2021, était de 1,07 million de dollars et sa rémunération totale était de 11,2 millions de dollars. En 2020, le salaire de base de Pacious était de 953 077 $ et sa rémunération totale était de 11,1 millions de dollars. (…)

10.Wyndham Hotels & Resorts

Geoff Ballotti
President and Chief Executive Officer @ credit Wyndham Hotels & Resorts

Capitalisation boursière : 6 milliards de dollars

 

Dernières informations salariales internes : 30 mars 2022

 

Le salaire de base du PDG de Wyndham Hotels & Resorts, Geoff Ballotti en 2021, était de 1,03 million de dollars, avec des attributions d’actions s’élevant à 13 millions de dollars, des attributions d’options s’élevant à 1,6 million de dollars, une rémunération incitative sans actions de 2,3 millions de dollars et une autre rémunération de 262 000 $ s’ajoutant à un ensemble de rémunération total pour l’année d’environ 18 millions de dollars.

Actuellement, Ballotti détient 759 571 actions, qui, au moment de mettre sous presse, s’élevaient à une valeur d’environ 51,2 millions de dollars.

Covivio

Christophe Kullmann, Chief Executive Officer chez Covivio

Capitalisation boursière : 5 milliards d’euros (5,02 milliards de dollars)

 

Dernières informations salariales internes : 21 avril 2022

 

Le PDG Christophe Kullmann a un salaire de base de 700 000 euros (748 000 $) et la possibilité de gagner une prime de 128 %, 700 000 euros payables en numéraire et 198 000 euros payés en actions Covivio, qui seront acquises en 2025 sous réserve d’emploi continu.

En décembre 2021, Kullmann détient 146 212 actions de Covivio qui, au moment de mettre sous presse, ont une valeur de 7,6 millions d’euros. Article complet et suite sur CoStar

SourceCoStar
- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »