ven 17 mai 2024,
19.8 C
Paris

Ouverture, USA | Maison Barnes NYC, de l’immobilier haut de gamme à l’Art de vivre « à la française »

Acteur majeur de l’immobilier haut de gamme, BARNES s’affirme aussi comme un ambassadeur de l’art de vivre à la française et le prouve avec l’ouverture de Maison BARNES au cœur de New York.

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

Maison Barnes, nouveau lieu d’exception sur Park Avenue, reflète l’ambiance d’une somptueuse demeure privée.

MAISON BARNES offre l’art de vivre à la française aux New-Yorkais

Au programme : deux restaurants, un bar lounge, pilotés par le chef deux étoiles Daniel Boulud, une cave à vin et des salons et salles à manger privés. Un penthouse et une terrasse sur le toit capturent l’essence d’une vie de luxe.

Dans ce joyau architectural, les influences de l’art nouveau et des pièces vintage uniques lui procurent un attrait intemporel. Du verre gravé au fer forgé sculpté en passant par le bronze doré, la pierre polie , le cuivre et les bois vernis, chaque élément a été soigneusement sélectionné pour refléter le savoir-faire exceptionnel qui se trouve au cœur de Maison Barnes, du luxe à l’état pur.

Plus qu’un bar lounge et un restaurant avec salles de réception privées, Maison Barnes se veut comme un lieu qui célèbre l’art de vivre à la française en plein cœur de Manhattan, le temple du savoir-faire et de l’excellence. Situé au 575 Park Avenue Upper East Side, dans le célèbre immeuble Beekman, le restaurant vient offrir une expérience globale où se mêlent hospitalité, gastronomie et expériences autour de l’art de vivre.

Avec sa décoration inspirée de la Belle Epoque, Maison Barnes vous ramène à l’âge d’or de Paris. Son jardin intimiste, bordé de treillage, donne l’impression d’un espace privé où s’installer confortablement pour déguster vin et cuisine tout droit venus de France. L’artisanat français trouve aussi sa place dans le lieu, grâce notamment aux touches de métal vert-de-gris, au mobilier en noyer et aux plafonds peints, inspirés du Grand Palais.

Les espaces intérieurs sont d’ailleurs signés par la peintre en décors française Stéphanie de Ricou, notamment connue pour son travail sur de nombreux monuments historiques comme l’Hôtel de la Marine, l’Hôtel Lutetia ou encore le château de Versailles. Sur le projet Maison Barnes, elle a été accompagnée par Kevin Ouvré, dont le travail inspiré de Saint-Barthélemy se retrouve dans les peintures murales de feuilles de bananiers et de palmiers. Ensemble, Stéphanie de Ricou et Kevin Ouvré signent une décoration vivante, où chaque pièce affiche sa propre identité, souvent caractérisée par des ornements surprenants à des endroits inattendus, comme un escalier enveloppé de draperies de velours ou d’un couloir orné de vignes peintes à la main.

L’artisanat et le luxe à la française à l’honneur

En tant qu’ambassadeur de l’art de vivre à la française, Maison BARNES présente des objets uniques et en édition limitée, réalisés par les artisans des Maisons françaises les plus renommées, tels que Christofle, Bernardaud, Hermès, Saint-Louis et bien d’autres. Les cabinets de curiosité regorgent ainsi de trésors tels que l’«Elephas Maximus» de Christofle, un éléphant en argent sterling de près de 15kg aux détails complexes, qui n’a été fabriqué qu’en vingt exemplaires.

Un chandelier “Arlequin» en cristal, améthyste et chartreuse signé de la Maison Saint-Louis, domine la salle de bar. Des pièces réalisées en collaboration avec des artistes de Bernardaud, dont des assiettes de la collection «Je te mangerais dans la main» par JR et Prune Nourry, ainsi qu’un singe en ballon par Jeff Koons, comptent parmi les nombreuses pièces d’une collection qui va changer selon les périodes.

Un menu traditionnel, mais exceptionnel

Depuis toujours, le chef Daniel Boulud célèbre la cuisine de tradition française, qui trouve parfaitement sa place à Maison BARNES, qui veut que ses hôtes passent du temps autour d’un dîner à la fois raffiné et décontracté. Ainsi, le menu rend hommage aux plats classiques de la gastronomie française, tout en mettant l’accent sur les produits de saison les plus raffinés. Par exemple, vous pouvez y déguster une salade de Saint- Jacques à la truffe noire ou une terrine de chevreuil et Genièvre au chutney de poire et Gin. Des plats dignes d’Auguste Escoffier sont également à la carte, comme une sole normande au riz au beurre d’algue, composée d’une sole pochée, de crevettes, de moules, de champignons de Paris ou un tournedos de bœuf sauce maturini et pommes dauphine. Pour le dessert, vous trouverez un Saint-Honoré caramel et vanille, ou un gâteau au chocolat grand cru avec un sabayon d’expresso. Des plats à partager viennent célébrer la tradition et la convivialité, comme le loup en croûte sauce Choron ou le duo de poularde et homard à la sauce nantua.

 

Un bar Eiffel

Le bar lounge de Maison BARNES est en passe de devenir la destination de choix pour boire un verre dans l’Upper East Side, que l’on aime être perché sur un tabouret de bar en velours terracotta ou que l’on préfère s’installer dans une banquette turquoise cossue. La collection de cocktails comprend le «Parfait, Parfait», à base de vodka Belvedere et de vermouth Comoz de Chambéry. Parmi les cocktails emblématiques, le «Beekman», dont le nom rend hommage à l’adresse de Maison Barnes, à base de seigle, de Bénédictine et d’Izarra verte.

Parmi les champagnes, le Maxime Ponson Blanc de Blancs, favori des sommeliers, complète une sélection qui compte jusqu’à vingt vins au verre. Les amateurs de Bourgogne blanc seront ravis de trouver le Meursault «Les Corbins» du Domaine Bitouzet-Prieur. Si la carte des vins au verre est essentiellement française, on y trouve également une poignée de vins américains de prestige, comme le Cabernet Sauvignon de Waterhorse Ridge, à Seaview (Californie). Et pour accompagner les boissons, de nombreux amuse-bouches font la renommée du restaurant comme des bouchées de bar, des gougères au Comté ou des coquillages gratinés au pastis.

- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos