mar 28 mars 2023
3.5 C
Paris

Hall of Fame, Ile Maurice | Patrice Binet-Décamps s’en est allé ✝︎

C'est par un post linkedin du photographe incontournable de l'univers mauricien, Joey Nicles, que nous apprenons la disparition d'un monument du tourisme mauricien.

Must read

Celui qui était surnommé “le Richard Branson de l’océan Indien”, Patrice Binet-Décamps (Maîtrise d’Histoire Géographie de la Sorbonne• 1973) véritable monument hôtelier sur l’île, « le plus français des mauriciens ou le plus mauricien des français » s’en est allé.

Le professeur d’économie de ses débuts avait laissé la place, dans les années 80, à un visionnaire hôtelier de notoriété internationale passé par le groupe Accor.

Entré chez Constance en 1992, il a non seulement imposé l’idée d’un luxe mauricien mais surtout, il a fait du groupe Constance -et de ses 7 hôtels-, ce qu’il est aujourd’hui, une référence du resort de luxe avec en « flagship », le Prince Maurice.

Les Villas-Hôtels ? C’est lui ! Le développement aux Maldives ? C’est encore lui !

Non seulement faiseur de luxe mais également visionnaire !

Patrice Binet-Décamps, 74 ans,  était de ces hôteliers érudits, passionnés par l’humain, comme les années 70 et surtout 80 ont su nous en offrir.

Curieux de tout mais surtout aventuriers : ils ont fait de l’hôtellerie de luxe ce qu’elle est aujourd’hui ! On pense à Mario di Genova chez Intercontinental…

La Tribune de l’Hôtellerie adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »