sam 20 avril 2024,
4.3 C
Paris

Hall of Fame, Ile Maurice | Patrice Binet-Décamps s’en est allé ✝︎

C'est par un post linkedin du photographe incontournable de l'univers mauricien, Joey Nicles, que nous apprenons la disparition d'un monument du tourisme mauricien.

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

Celui qui était surnommé “le Richard Branson de l’océan Indien”, Patrice Binet-Décamps (Maîtrise d’Histoire Géographie de la Sorbonne• 1973) véritable monument hôtelier sur l’île, « le plus français des mauriciens ou le plus mauricien des français » s’en est allé.

Le professeur d’économie de ses débuts avait laissé la place, dans les années 80, à un visionnaire hôtelier de notoriété internationale passé par le groupe Accor.

Entré chez Constance en 1992, il a non seulement imposé l’idée d’un luxe mauricien mais surtout, il a fait du groupe Constance -et de ses 7 hôtels-, ce qu’il est aujourd’hui, une référence du resort de luxe avec en « flagship », le Prince Maurice.

Les Villas-Hôtels ? C’est lui ! Le développement aux Maldives ? C’est encore lui !

Non seulement faiseur de luxe mais également visionnaire !

Patrice Binet-Décamps, 74 ans,  était de ces hôteliers érudits, passionnés par l’humain, comme les années 70 et surtout 80 ont su nous en offrir.

Curieux de tout mais surtout aventuriers : ils ont fait de l’hôtellerie de luxe ce qu’elle est aujourd’hui ! On pense à Mario di Genova chez Intercontinental…

La Tribune de l’Hôtellerie adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos