jeu 20 juin 2024,
21.3 C
Paris

Social, USA | À Los Angeles, l’hôtel Bel-Air (Dorchester Collection) condamné à payer 10 millions d’arriérés de salaire!

L'hôtel de luxe propriété du Sultan du Bruneï a été condamné à verser 10 millions de dollars d'arriérés de salaire et à réintégrer plus de 100 salariés.

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

Épilogue douloureux pour l‘hôtel californien après près de 11 années de procédures.

Rappel des faits

En 2009, le Bel-Air avait fait l’objet d’une fermeture pour rénovation. À sa réouverture, en 2011, la direction avait refusé de réembaucher 152 des 176 anciens salariés !

Jugement

Le juge a relevé que bon nombre des raisons invoquées par l’hôtel pour exclure d’anciens employés étaient « fausses » et « absurdes », ajoutant que l’hôtel s’était livré à un « traitement discriminatoire flagrant » et avait « dévalorisé les compétences et les qualifications de ses anciens employés ».

Le  tribunal a donc ordonné à l’hôtel de réintégrer les travailleurs concernés avec des arriérés de salaire (plus de 10 millions de $ selon HNR) et de négocier avec le syndicat, confirmant ainsi les conclusions du National Labor Relations Board (NLRB) selon lequel « l’hôtel de luxe avait violé le droit fédéral du travail en refusant de réembaucher 152 anciens employés ».

Sources United States Court of Appeals for the ninth circuit et HNR

- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos