mar 18 juin 2024,
19 C
Paris

Transaction, Paris | Un lieu historique dans l’escarcelle du family office de Pierre Bontemps

Le 56 rue Jacob qui accueillit un temps, le Centre d'histoire de Sciences Po Paris, vient d'être cédé par un investisseur-propriétaire immobilier au family office de Pierre Bontemps.

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

C’est un lieu qui fait partie de la Grande Histoire : c’est là, au 56 rue Jacob (occupé dernièrement par Sciences Po Paris), que fut signé le 3 septembre 1783, le Traité de Paris qui mit officiellement fin à la Guerre d’Indépendance des États-Unis d’Amérique. Conséquence de ce Traité, la Grande-Bretagne reconnut de facto l’indépendance des États-Unis d’Amérique.

L’immeuble historique vient donc d’être cédé au family office de Pierre Bontemps (Polytechnique 1976, MBA HEC Paris 1977), fondateur de Coriolis (cédé en 2021 à Altice pour 415 millions d’euros. Source Les Echos).
Après le Charles V dans le Marais (acquis en  2016) et l’hôtel de Montesquieu ( ex- hôtel Daniel ouvert fin 2023) dans le quartier des Champs-Elysées, la demeure historique de Saint-Germain des Près devrait donc devenir le troisième boutique hôtel de l’entité familiale. Après d’importants travaux de conversion nécessaires pour redonner au bâtiment son originelle identité hôtelière (à la fin du XVIIIème siècle, le lieu était déjà un hôtel), nul doute que la clientèle américaine francophile, déjà très liée à l’histoire germanopratine, se pressera dans ce futur hôtel où s’écrivit un chapitre historique des Etats-Unis d’Amérique, Etat indépendant  !

C’est dans ce bâtiment, autrefois hôtel meublé, à l’enseigne d’Hôtel d’York, que fut signé, le 3 septembre 1783, le Traité de Paris de 1783, qui mit officiellement un terme à la Guerre d’indépendance des États-Unis d’Amérique.

Les négociations entre les plénipotentiaires s’étaient engagées dès l’automne 1782. Par ce traité, signé entre Benjamin Franklin, John Jay et John Adams, représentants des treize anciennes colonies américaines, et David Hartley, membre du Parlement britannique et représentant du Roi George III, la Grande-Bretagne reconnaissait l’indépendance de la jeune république américaine. Le traité fut ratifié ultérieurement par le Congrès des États-Unis. Source Ambassade des États-Unis en France 

DÉTAILS DU FICHIER JOINTHôtel d'York 56 rue Jacob Paris @Google Street View.
DÉTAILS DU FICHIER JOINT
Hôtel d’York 56 rue Jacob Paris @Google Street View.
- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos