lun 15 avril 2024,
11.7 C
Paris

76 % DES ÉTABLISSEMENTS LOGIS HÔTELS RENCONTRENT DES PROBLÈMES DE TRÉSORERIE

La première chaîne volontaire a réalisé auprès de ses adhérents une enquête permettant de connaître en temps réel la situation des hôteliers restaurateurs indépendants du groupe.

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

Logis Hôtels, première chaîne volontaire regroupant près de 2 200 établissements indépendants dans l’Hexagone, a réalisé le 31 octobre un sondage auprès de ses adhérents pour recueillir leurs retours sur la situation en temps réel de leur entreprise et pointer leurs difficultés. L’enquête, à laquelle 500 établissements ont répondu, révèle les constats suivants :

  • Une situation de plus en plus délicate qui pourrait mettre en péril la pérennité des établissements : 55 % considèrent que les difficultés actuelles sont telles que cela met en péril leur entreprise, soit 20 points de plus qu’en septembre (36 %).
  • Des problèmes de trésorerie : 76 % des établissements ont une trésorerie qui ne dépassera pas la fin de l’année 2020 et pour 23 % d’entre eux même pas les prochaines semaines. Seuls 5 % considèrent pouvoir tenir jusqu’à l’été 2021.
  • La moitié du parc ouvert en novembre : 56 % des établissements du groupe seront ouverts en novembre notamment pour répondre aux besoins de la clientèle affaires et 18 % sont encore en réflexion.
  • Des emplois menacés : 17 % des indépendants comptent licencier avant la fin de l’année 2020 tandis que 42 % y réfléchissent. Cela représente une destruction potentielle d’emplois locaux comprise entre 5 % et 17 % des effectifs du groupe qui totalise 16 000 emplois.

« Nous entrons dans l’hiver de tous les dangers. Danger sanitaire bien sûr, mais aussi économique avec des trésoreries pour l’hiver à sec, (…) et bien sûr social, avec des indépendants qui ont besoin de visibilité et de simplicité dans les mesures d’accompagnement » indique Karim Soleilhavoup, Directeur Général de Logis Hôtels dans un communiqué.

- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos