lun 2 octobre 2023
28.4 C
Paris

Economie, USA | Les promoteurs hôteliers américains à court de liquidités !

Aux USA, le resserrement des conditions d'octroi des prêts par les banques régionales fait qu'il est plus difficile pour les promoteurs hôteliers américains de décrocher des financements, ralentissant ainsi la construction de nouveaux hôtels en dépit d'une envie de voyage "au plus haut".

Must read

Les promoteurs hôteliers américains, les sociétés de capital-investissement et les entrepreneurs généraux ont déclaré à Reuters que les tensions financières qui pèsent sur les banques régionales – les plus grands créanciers des hôtels et d’autres marchés immobiliers commerciaux – ont contraint les promoteurs à reporter leurs projets ou à trouver d’autres moyens créatifs de mobiliser des capitaux.

À la suite de la faillite de la Silicon Valley Bank en mars, le promoteur californien Shopoff Realty Investments a interrompu la construction de Dream Las Vegas, un hôtel-casino de 21 étages et a déclaré qu’il essayait de décrocher d’autres financements.

Depuis mars, 59 des 98 projets hôteliers américains qui ont démarré ou étaient en phase de pré-construction cette année ont été interrompus, selon des données inédites communiquées à Reuters  (…)

James Hansen @ credit linkedin

Au cours de l’année écoulée, l’accès aux prêts et la hausse des coûts de construction ont retardé des projets en Floride, au Texas et en Californie, indique James Hansen, vice-président exécutif du développement commercial du promoteur et exploitant hôtelier Hotel Equities (…)

Andy Ingraham @ credit linkedin

À mesure que les critères de prêt devenaient plus stricts, les plus petits hôteliers ont commencé à se heurter à des obstacles, a déclaré Andy Ingraham, promoteur hôtelier et président de la National Association of Black Hotel Owners, Operators, and Developers (Nabhood • Association nationale des propriétaires, exploitants et promoteurs d’hôtels afro-américains). (…)

Even Charles @ credit linkedin

Dans certains cas, des sociétés de capital-investissement sont intervenues pour combler les déficits de financement des prêts à la construction, mais à des coûts plus élevés, a déclaré Evens Charles, directeur général de Frontier Development and Hospitality Group (…) et il ajoute. « J’entends parler de taux d’intérêt de 9 à 10 %, alors qu’ils étaient de 4 % il y a deux ans et demi ».

(…) Selon une analyse de S&P Global Market Intelligence, les banques ont commencé à réduire leurs portefeuilles de prêts hôteliers au premier trimestre 2023. Basée sur les données disponibles des dépôts réglementaires, l’étude a montré que 14 des 24 banques qui détenaient plus de 125 millions de dollars en prêts hôteliers et motels en cours ont signalé des diminutions d’un trimestre à l’autre. (…)

Mitchell Hochberg @ credit linkedin

Selon Mitchell Hochberg, président de Lightstone Group, un investisseur et promoteur immobilier privé basé à New York qui détient un portefeuille de propriétés hôtelières d’une valeur de 3 milliards de dollars, « les taux d’intérêt élevés et les coûts élevés des matières premières dus aux retards dans la chaîne d’approvisionnement nuisaient déjà aux promoteurs hôteliers avant même que la crise bancaire régionale ne se produise ». Cette conjoncture a contraint Mitchell Hochberg à stopper ses projets dans le secteur.

Ce phénomène va-t-il toucher l’Europe continentale ? Un marasme qui semble pour le moment épargner la France..

(…) Article original sur MarketScreener

 

- Advertisement -spot_img

More articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img

Latest article