dim 16 juin 2024,
14.2 C
Paris

Hôtellerie : l’Etat gabonais va céder plusieurs hôtels (Okoumé Palace, Léconi…)

Face à la crise qui secoue le pays et les affres socioéconomiques de la crise sanitaire, les autorités vont dans les prochains jours engager une vaste opération de cession d’actifs à des investisseurs privés.

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

Face à l’amoncellement des difficultés économiques, des tensions entre personnels et employeurs ainsi qu’aux conséquences dévastatrices de la crise sanitaire sur l’économie de manière générale et le secteur de l’hôtellerie singulièrement, les autorités gabonaises ont décidé de jeter l’éponge et de renoncer à leur participation au capital de ces structures.

Aussi est-ce dans cette perspective que l’État gabonais a décidé la mise en place d’une vaste opération de cession de ses actifs aux investisseurs privés à même d’assurer une meilleure gestion de ces structures. «Il est clair que pour des raisons évidentes, il faut un nouveau mode de gestion des structures hôtelières publiques», assure Alvaro Mouanga, directeur général de l’hôtellerie.

Car, les autorités sont essoufflées quant aux factures en hausse croissante de l’entretien de ces structures. (…)

Sont concernés par cette opération qui a déjà vu passer sous enseigne privée le Méridien Ré-Ndama et bientôt le Radisson autrefois appelé L’Okoume Palace racheté à la Libyan African Investment Company (Laico), les hôtels Heliconia, Léconi Palace, hôtel Belinga, Mvett Palace ou encore Relais Nyanga. Des établissements hôteliers construits lors des Coupes d’Afrique des nations 2012 et 2017 organisés par le Gabon et qui lui coûtent aujourd’hui des sommes faramineuses en termes d’entretien et de maintenance. (…) Article complet sur EcoMatin

SourceEco Matin
- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos