lun 26 février 2024
6 C
Paris

Mieux comprendre | Le titre Accor passe à l’achat, pourquoi ?

Selon le communiqué de l'AOF, Stifel a indiqué relever sa notede ‘Conserver’ à ‘Achat’ avec un objectif de cours de 32 à 35 euros. Cas pratique avec l'analyse délivrée par Stifel pour mieux comprendre les ressorts de cette décision.

À lire

 » Toute preuve d’une stratégie plus ciblée, d’une structure simplifiée et d’une allocation de capital disciplinée pourrait déclencher une nouvelle hausse de valorisation « , ajoute le broker.

Points clés

  •  Premier opérateur hôtelier mondial, créé en 1967, avec plus de 40 % du marché (hors France, 1/3 du marché), leader en Asie-Pacifique, Moyen-Orient-Afrique et Amérique latine ;
  • Parc hôtelier de 5 300 hôtels, soit 778 000 chambres dans 100 pays, du luxe pour 26 % des revenus sous les marques Fairmont, Pullman, Raffles, Sofitel …) au milieu de gamme (34 %) et économique Adagio, Ibis, Mercure, Novotel…;
  • Activité de 2,2 Mds€ équilibrée au niveau mondial et répartie en deux grands pôles, HôtelServices pour les hôtels détenus détenus en franchise ou par le management (72 %) et HôtelAssets pour ceux détenus en propre ainsi que la diversification dans la conciergerie, la location de résidence de luxe ou les services digitaux pour hôteliers… ;
  •  Modèle économique fondé sur la diminution des besoins en fonds propres par l’« asset light » – vente des murs et contrôle de la gestion, par la fidélisation et l’optimisation du modèle ;
  • Capital caractérisé par la présence des opérateurs hôteliers chinois Jin Jiang et Huazhu (13 % et 6,2 % chacun), du fonds qatari QiA (11,3 %) et de l’anglais Kingdom Hotels (9,21 %), les fondateurs conservant 1,43 % du capital, avec un conseil d’administration de 12 membres présidé par le directeur général Sébastien Bazin ;
  • Structure financière maîtrisée avec 2,5 Mds€ de liquidités face à 2 Md€ de dette nette à fin juin.

Enjeux

  • Simplification de l’organisation en deux divisions :« Economy, Midscale & Premium Division », pôle hôtelier regroupant  les marques Ibis, Novotel, Mercure, Swissôtel, Mövenpick et Pullman / « Luxury & Lifestyle Division », pôle rassemblant les marques hôtelières de luxe / et Ennismore, l’entité Lifestyle du Groupe ;
  • Stratégie RESET d’économies de coûts récurrentes -200 M€ par an ;
  • Stratégie d’innovation au service de l’hospitalité augmentée ALL-Accor Live Limitless avec une plateforme unique concentrant les offres du groupe, exploitant les données personnelles et commerciales pour fidéliser la clientèle ;
  • Stratégie environnementale « Planet 21 » de zéro carbone net en 2050 pour tous les hôtels sous enseigne Accor : plan d’étape 2025 : réduction de 25,2 % des émissions de gaz en interne et de 15 % celles du scope 3, élimination des plastiques à usage unique, audit du 1/3 des fournisseurs, lancement du 1er « emprunt vert », stratégie d’intégration des hôtels dans leur tissu local afin de réduire l’impact négatif du recul des voyages d’affaires ;
  • Retombées du partenariat stratégique avec le chinois Huazhu Hotels Group, visant à renforcer les marques Ibis, Mercure et Novotel en Chine, Taïwan et Mongolie ;
  • Poursuite de l’allègement du bilan par cession du siège social à Paris, pour 465 M€ ;
  • Accélération de la diversification dans le « lifestyle », avec notamment Ennismore, détenu à 62,2 %.

 

Défis

  • Confirmation de la remontée du RevPar (indicateur de l’activité hôtelière) qui a dépassé au 2nd semestre son niveau de  2019 ;
  • Forte exposition à l’Europe qui contribue à près de 40 % du bénéfice d’exploitation et attente du comblement de leur retard par la Chine et l’Asie du sud-est ;
  • Face à l’inflation, efficacité du plan RESET d’économies de coûts récurrentes -200 M€ par an, renforcé à l’automne par un plan d’économies d’énergie dans les hôtels ;
  • Après un doublement du chiffre d’affaires et un retour à la rentabilité, opérationnelle et nette, au 1er semestre, objectifs 2022, relevés, d’une croissance de 3,5 % du réseau et d’un plus que doublement de l’excédent brut d’exploitation entre 610 et 640 M€.

Un tourisme mondial toujours en progression

Sur les neuf premiers mois de l’année 2022, 700 millions de touristes ont voyagé à l’international, soit plus du double (+133%) du chiffre enregistré à la même période en 2021. Ce chiffre atteint 63 % des niveaux de 2019, ce qui devrait permettre au secteur d’atteindre 65 % de ses niveaux pré-pandémiques en 2022. Ce résultat est dû à un fort niveau de demande et à la levée progressive des restrictions dans un grand nombre de pays. L’Europe soutient significativement ce rebond avec l’arrivée de 477 millions de  personnes entre janvier et septembre 2022 (68% du total mondial), atteignant 81% du niveau pré-covid. Le tourisme y est tiré par une forte demande intra-régionale et des voyages en provenance des États-Unis. Certaines destinations ont enregistré des augmentations notables de leurs recettes, notamment la Serbie, la Roumanie, la Turquie, la Lettonie, le Portugal, le Pakistan, le Mexique, le Maroc et la France.

Source Fortuneo

- Publicité -spot_img

Plus d'infos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

Dernières infos