lun 15 avril 2024,
10.6 C
Paris

Tendance | 2023 des records « à la pelle » pour le tourisme, 2024 année de tassement et 2025 ?

Perspective : 2024 année charnière ? 2023, l'année où la demande a précédé l'offre !

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

🇨🇭L’hôtellerie genevoise continue de faire tomber les records. Au total, 3,553 millions de nuitées ont été enregistrées dans le canton en 2023, soit 19,8 % (587 900 nuitées) de plus qu’en 2022. Source Le Dauphiné Libéré🇨🇭

« l🇵🇹Portugal, le vrai champion touristique de 2023. Source Mister Travel🇵🇹 »

🇫🇷 2023, année quasi-record pour l’hôtellerie française. Source Les Echos Études🇫🇷

🇪🇸LesTouristes en Espagne : 2023, année record.  Source Le Parisien🇪🇸

🇧🇪Le tourisme belge atteint de nouveaux records. Source L’Echo🇧🇪

Le tourisme international devrait terminer l’année 2023 près de 90 % des niveaux d’avant la pandémie. Source ONU Tourisme

🇦🇹En 2023, Vienne, la capitale de l’Autriche, a vu sa popularité augmenter auprès des Français soit un total de 486 000 nuitsqui représente un Augmentation de 30% par rapport à l’année précédente. Source Newsday🇦🇹

Tout est dit ! En 2023, l’envolée touristique et donc hôtelière, fut avant tout une affaire de demande et non d’offre ! Les canaux ont déversé un flot de touristes avides de voyages dans un contexte post-pandémique (revenge travel) mais également de lucidité terminale dans un contexte mondial mortifère !

À venir le défi de la qualité

Malgré une hausse du tourisme, la Suisse est jugée mauvaise en matière d’hospitalité. Source RTS

Des prix qui grimpent mais des clients de plus en plus mal reçus : rien ne va plus dans les hôtels en France. Source Figaro

Ainsi, si certains dirigeants mettent en avant leur talent et celui de leurs équipes pour vanter la réussite économique 2023 des groupes qu’ils dirigent et ce, en dépit d’une dégradation constatée dans certains établissements de la qualité de service  (cependant, pour tempérer le propos et être optimiste quant au futur,  de nombreux chefs d’entreprise constatent aujourd’hui  le retour « au travail » de nombreux professionnels ayant quitté temporairement le secteur pour une autre aventure  –  « l’herbe n’est pas plus verte ailleurs ! » ), 2024 devrait être un véritable juge de paix notamment au niveau hexagonal pour conquérir mais surtout fidéliser les clients !

La situation parisienne

Interrogés par nos soins, certains professionnels parisiens évoquent un tassement voire une baisse de leurs prix moyens et occupations depuis le début de l’année !

Pour un groupe hôtelier anglo-saxon implanté à Paris, les résultats cumulés depuis le début de l’année affichent un retard, de plus de 20% par rapport aux budgets établis pour 2024 et l’effet Paris 2024 se fait toujours attendre !

Et les JO dans tout ça ?

Au niveau des résas, rien de bouleversant aujourd’hui pour la plupart des hôteliers parisiens ! Pire encore, pour l’hôtellerie de luxe, les JO semblent faire l’effet d’un « répulsif » pour une clientèle UHNW appréciant la quiétude estivale de Paris !

Concernant le segment MICE, à en croire le Directeur d’un site événementiel situé près de la Tour Eiffel (privatisé par une grande marque japonaise sponsor principal le temps des JO Paris 2024), « l’année 2024 est bien parti ! »

Alors 2024, année charnière avant la consolidation en 2025 ou …la dégradation ! Avis aux experts !

 

 

 

- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos