mar 31 janvier 2023
3.5 C
Paris

Tourisme international et nuitées en hausse : de bonnes nouvelles pour l’économie touristique

Recettes du tourisme international, volume des nuitées des Français dans l'Hexagone, hôtellerie, locations entre particuliers, hôtellerie de plein air... les derniers chiffres d'Atout France affichent des voyants au vert, avec un retour aux niveaux d'avant-crise. La vigilance reste toutefois de mise.

Must read

De bonnes nouvelles sur le front de l’économie touristique : pour la première fois depuis le début de la pandémie, les recettes du tourisme international dépassent le niveau de 2019, avec une progression de +8,6% en mai 2022 par rapport à mai 2019. La note d’Atout France, publiée le 25 juillet 2022, précise que la progression est notamment due aux marchés de proximité que sont la Belgique, la Suisse, l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni et à la clientèle américaine. « Certains territoires se dirigent ainsi vers une saison record », signale Atout France. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur devrait voir une forte affluence et culmine à 29% d’intentions de voyage en termes de choix de destination, suivie par l’Occitanie (en progrès par rapport à 2021), la Bretagne et Paris-Ile-de-France.

Autre bonne nouvelle : les volumes de nuitées des Français sur le territoire atteignent des niveaux proches de ceux de 2019 et enregistrent un bond de près de +50% par rapport à 2021, période encore marquée par les restrictions sanitaires. A noter toutefois, sur les quatre premiers mois de l’année 2022, les espaces urbains et de montagne restent en retrait par rapport à 2019 dans ce domaine.

L’hôtellerie retrouve des couleurs avec, en mai 2022, un taux d’occupation et des prix moyens dépassant les niveaux de 2019. « Le mois de mai semble marquer la fin de la crise qui a touché fortement l’hôtellerie », assure Atout France, et l’ensemble des régions bénéficient de cette dynamique. Le secteur du locatif entre particuliers progresse aussi (offre et demande en progression de 20%, des niveaux supérieurs à la situation d’avant-crise). Il a bénéficié de la pandémie pour consolider son importance dans l’offre touristique. En revanche, si l’ensemble des espaces y compris les grandes agglomérations profitent de cette tendance, la métropole du Grand Paris connaît encore en juin des volumes d’offre et de demande inférieurs à ceux observés en 2019. Même amélioration pour l’hôtellerie de plein air : à fin juin, l’état des réservations dans les campings est en avance par rapport à la situation en 2021. (…) Lire la suite sur Banque des Territoires

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »