dim 5 février 2023
8.9 C
Paris

Tourisme : la Compagnie des Alpes s’installe dans l’hôtellerie de loisirs

Le poids lourd de la gestion de domaines skiables va prendre le contrôle de MMV, le second exploitant d'hôtels de loisirs et de résidences de tourisme dans les Alpes. L'opération sera réalisée sur la base d'une valeur d'entreprise avoisinant 173 millions d'euros. La CDA confirme sa volonté de couvrir plus largement la filière touristique en montagne, hiver comme été.

Must read

La Compagnie des Alpes (CDA) confirme sa volonté de sécuriser l’économie du tourisme en montagne en intégrant complètement la problématique de l’hébergement. Ce poids lourd français et mondial de la gestion de domaines skiables, en première ligne dans la lutte contre le phénomène des « lits froids » – ces capacités d’accueil qui ne sont plus commercialisées – depuis plusieurs années, change de braquet en se dotant d’une nouvelle activité, l’exploitation d’hôtels et de résidences de tourisme avec services.

La CDA, qui opère dans une dizaine de grandes stations françaises – La Plagne, Les Arcs, Méribel, Serre Chevalier, Tignes ou encore Val d’Isère notamment -, s’apprête en effet à acquérir 85 % du capital de MMV, le deuxième exploitant hôtelier dans les Alpes (après Club Med).

Promesse

Créé en 1989 et aujourd’hui présent dans 16 stations, MMV compte 20 établissements de catégorie 3 ou 4 étoiles, soit dix hôtels et dix résidences de loisirs avec services, et 11.500 lits au total.

Une promesse d’achat, pouvant être levée par les actionnaires de MMV jusqu’au 29 juillet, a été signée en ce sens, a annoncé ce mercredi en début de soirée la CDA. La transaction doit s’effectuer sur la base d’une valeur d’entreprise de 172,6 millions d’euros, incluant une dette nette de 76,6 millions.

De fait, 15 % du capital doivent rester aux mains du président et cofondateur de MMV, Jean-Marc Filippini, et de son directeur général, Bryce Arnaud-Battandier. Les deux dirigeants actionnaires se sont engagés à conserver leurs titres pendant une période de 3 à 4 ans, période à l’issue de laquelle la CDA rachèterait ce solde non détenu.

Par ailleurs, sortent d’emblée du capital Bpifrance et Arkéa Capital, des actionnaires historiques, ainsi que Nov Tourisme. Ce fonds, créé en 2020 dans le cadre de la relance du tourisme français et géré par Montefiore Investment, avait rejoint le tour de table de MMV en juin 2021, dans le cadre d’une augmentation de capital de 16 millions. (…) Lire la suite sur Les Echos

SourceLes Echos
- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »