mar 18 juin 2024,
17.9 C
Paris

Trackcovid : un cahier de rappel par SMS pour les restaurants lyonnais

Après les nouvelles restrictions sanitaires et pour éviter aux restaurateurs de dresser eux-mêmes la liste de leurs clients, une entreprise lyonnaise vient de créer un service de carnet de rappel par SMS.

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

Après les nouvelles annonces d’Olivier Véran ce jeudi, Lyon passe en alerte maximale concernant la circulation du Covid19.

Les restaurants vont donc devoir se soumettre à partir de samedi à de nouvelles restrictions sanitaires. Ils auront notamment l’obligation de tenir une liste de coordonnées de leurs clients. Pour éviter aux restaurateurs de devoir se charger de cette nouvelle contrainte, l’entreprise lyonnaise Netzag a créé TrackCovid : un cahier de rappel par SMS dont les données sont archivées et restituées aux services de santé publique en cas de besoin.

Un système simple

Lorsque le client arrivera au restaurant, il devra envoyer un SMS à un numéro gratuit. Son numéro de téléphone et l’heure de réception du message sont ensuite enregistrés par le service. Un listing que n’auront pas besoin de réaliser les restaurants qui utilisent le service, comme le Point Nommé, un restaurant du 2e arrondissement de Lyon. Tess Zachilli, la co-gérante l’explique : « le côté dématérialisé, pour nous, ça nous amène quand même pas mal d’avantage, ça nous fait gagner du temps et c’est plutôt simple d’utilisation ».

Les données archivées sont sécurisées.

Selon Philippe Dorier, le chargé de développement du service, TrackCovid « récupère uniquement le numéro de téléphone des gens présents dans le lieu au moment demandé » pour les donner aux autorités sanitaires.

Par ailleurs, les clients auront un accès total à leurs données et pourront les supprimer et au bout de 14 jours toutes les archives dans le cahier de rappel sont effacées.

Le service coûte pour les restaurants au lancement 39 € par trimestre.

- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos