mar 18 juin 2024,
17.9 C
Paris

Chômage : l’abandon de poste ne donne plus droit au chômage

Un salarié qui a abandonné son poste de travail et ne l'a pas repris deux semaines après avoir été mis en demeure de le faire sera désormais présumé démissionnaire.

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

Depuis mardi 18 avril, l’abandon volontaire de poste par un salarié est assimilé à une démission. Il s’agit d’une des mesures de la loi « portant mesures d’urgence relative au fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi » voulue par le gouvernement. Cette mesure a été validée par le Conseil constitutionnel. Le décret d’application a été publié, la loi entre donc en vigueur officiellement. Le salarié « démissionnaire » se verra ainsi privé de l’assurance-chômage.
Jusqu’à présent, les salariés qui ne venaient plus travailler sans justification finissaient en général par être licenciés pour faute par leur employeur. Ils pouvaient alors toucher l’assurance-chômage.

SourceBFM
- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos