sam 4 février 2023
9.2 C
Paris

Dans les Vosges, la crainte de ne pas pouvoir accueillir tous les touristes cet été

La clientèle se bouscule dans les stations de moyenne montagne du massif vosgien, mais les hôteliers et les restaurateurs peinent à fournir les services attendus. L'investissement nécessaire pour rendre attractifs les métiers du tourisme n'est pas à la portée de tous les indépendants.

Must read

L’été s’annonce rude chez les hôteliers et les restaurateurs vosgiens. Après une saison 2021 réjouissante, où les exploitations ont fait le plein d’une clientèle de proximité sevrée par quinze mois de crise sanitaire, les professionnels du tourisme entrent avec angoisse dans la nouvelle période estivale. « La clientèle sera présente dans les Vosges mais on ne pourra pas accueillir tout le monde », a prévenu François Cornil, président départemental de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH). « Il manque 20 % de personnel en moyenne, soit 600 emplois dans nos établissements à l’échelle du département. Dans les hôtels et les restaurants, on n’arrive pas à faire les plannings ».

Dans le massif vosgien, la pénurie de ressources humaines entraîne déjà des fermetures temporaires. Au début de l’été, malgré l’afflux de clientèle déjà constaté, certains établissements ont décidé de baisser le rideau deux jours, voire deux jours et demi par semaine. « Nous ne voulons pas offrir un service dégradé. Les clients ne comprendraient pas. Et nos salariés doivent pouvoir prendre leurs repos hebdomadaires », justifie François Cornil. (…) La suite sur La Tribune (réservé Abonnés)

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »