dim 5 février 2023
8.9 C
Paris

Le promoteur rennais Giboire à l’assaut d’autres régions

Le groupe familial rennais spécialisé dans l’immobilier, pousse les murs, s’implante en Auvergne Rhône Alpes, sur l’arc méditerranéen et en Nouvelle Aquitaine, recrute et s’ouvre à de nouveaux métiers comme le coworking, l’hôtellerie ou le syndic.

Must read

C’est annoncé comme un changement de stratégie pour le groupe Giboire qui fêtera ses 100 ans en 1923 et a pour ambition d’avoir une envergure nationale. Promoteur aménageur depuis 1990 sur la région Bretagne et Pays de la Loire puis sur l’Île de France depuis 2017, l’entreprise familiale qui compte 220 collaborateurs et affiche un chiffre d’affaires de 210 millions d’euros a décidé d’élargir son terrain de jeu en s’implantant dans trois nouvelles régions : Auvergne Rhône Alpes, Arc méditerranéen, et Nouvelle Aquitaine.

« Il va falloir se battre. Nous avons une solidité grâce aux fonds propres et une indépendance vis-à-vis des banques », explique François Giboire, petit-fils du fondateur du groupe, rejoint depuis six mois à la direction générale par Olivier Biancarelli. Proche de Christophe Béchu, nouveau ministre de la transition écologique, cet énarque a connu un début de carrière dans le corps préfectoral avant d’être conseiller du président Sarkozy puis directeur général adjoint d’Engie. « On va créer des agences, recruter en local, en gardant la patte bretonne », explique-t-il. Pour convaincre et conquérir ces nouvelles régions, le groupe Giboire compte sur « son capital réputationnel, ses partenaires, architectes, copromoteurs, en mettant en avant une transition écologique très poussée. » (…)

Coworking et hôtellerie

Le groupe élargit aussi ses activités. Il s’est lancé dans le coworking sous la marque Le Pod, avec un espace qui ouvre dans les prochains jours dans l’immeuble Identity, près de la gare de Rennes, « 1 500 m² avec mezzanine, terrasse, un panel de services autour du bien être au travail, un coach sportif, des salles de réunion et un espace de réception pour des séminaires, des spectacles… » Un espace du même type de 1 300 m² ouvrira également prochainement à Angers, près de la gare, « c’est du haut de gamme. Nous ne sommes pas les premiers sur le marché, ça nous oblige à être très bons. Et cela correspond à un changement sociétal. Tous les grands groupes offrent flexibilité et la possibilité de diminuer le temps de transport de leurs salariés. »

Autre nouveau secteur investi par Giboire : l’hôtellerie. Premier projet, les Roches rouges à La Baule, un ensemble qui comprend hôtel d’une centaine de chambres 4 étoiles et 80 logements, qui ouvrira en 2025. Article complet sur Ouest France

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »