lun 15 avril 2024,
10.6 C
Paris

Croissance, Asie | L’Inde, futur Eldorado hôtelier ?

Encore peu abordé par les groupes hôteliers occidentaux, le marché hôtelier indien constitue pourtant un marché plein de promesses !

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

L’industrie hôtelière en Inde est estimée à 23,50 milliards USD en 2023 et devrait atteindre 29,61 milliards USD d’ici 2028, avec un TCAC de 4,73% au cours de la période de prévision (2023-2028). Source Mordor Intelligence

L’industrie hôtelière indienne devrait connaître une croissance de ses revenus de 11 à 13 % au cours de l’exercice 25 grâce à une solide demande intérieure.

L’industrie hôtelière indienne devrait enregistrer un taux de croissance des revenus de 11 à 13 pour cent au cours du prochain exercice 2024-25, aidé par une demande constante au niveau national et par une augmentation du nombre de voyageurs étrangers, a révélé une enquête de CRISIL Ratings. L’industrie hôtelière indienne peut donc s’appuyer sur ce marché domestique, de solides groupes hôteliers (Oberoi Hotels & Resorts, The Park Hotel, ITC Hotels, Lemon Tree Hotels et Taj Hotels), un marché intérieur potentiellement gigantesque (1,38 milliard d’habitants), un salaire moyen faible mais continuellement en hausse (552.55 €) et, dernier élément et non des moindres, sur une énergie « bon marché » en raison de ses accords privilégiés avec la Russie.

Commentant les tendances du secteur, Anand Kulkarni, directeur de CRISIL Ratings, a déclaré : « La demande de voyages intérieurs, qui est restée un moteur clé au cours de cet exercice, se maintiendra également l’année prochaine. Cette dynamique sera soutenue par une activité économique saine qui stimule la demande des entreprises et la demande continue de voyages d’agrément, qui se sont redynamisées après la pandémie. Même si la demande restera forte, le taux de croissance devrait diminuer au cours du prochain exercice financier en raison d’une base élevée. »

Anand Kulkarni a noté que les tarifs moyens des chambres (ARR) devraient augmenter de 5 à 7 pour cent au cours du prochain exercice financier, contre une croissance de 10 à 12 pour cent au cours de l’exercice en cours, et que le taux d’occupation dans l’industrie devrait augmenter. rester en bonne santé aux niveaux actuels de 73 à 74 pour cent.

Le rapport indique également que la fréquentation des touristes étrangers devrait rester 10 pour cent inférieure au niveau d’avant la pandémie et que la reprise de cette activité stimulera la demande hôtelière l’année prochaine. En outre, la demande dans le segment MICE (réunions, incentives, conventions et événements) devrait également rester saine, car les entreprises ont repris leurs activités après la pause provoquée par la pandémie.

Communiqué de presse/Rapport Crisil Ratings

- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos