dim 3 mars 2024
5.6 C
Paris

Discrimination | Suite du procès Adecco : de la prison avec sursis et des amendes requises contre l’entreprise et deux de ses cadres

Une amende de 50.000 euros à l'encontre d"'Adecco France et trois mois de prison avec sursis pour deux de ses anciens directeurs d'agence ont été requis vendredi devant le tribunal correctionnel de Paris.

À lire

L’agence de recrutement spécialisée dans le secteur CHR (notre article du 10.01.2024)  est accusée d’avoir utilisé des codes pour identifier les intérimaires noirs. Si la procureure a relevé que les faits remontaient à près de 24 ans, elle est toutefoirs convaincue quant à leurs réalités devant les nombreux témoignages venus compléter cette mise en  accusation.

À l’audience, les prévenus, Olivier P. et Mathieu C., les deux cadres Adecco incriminés, ont soutenu que le critère « PR 4 » ne qualifiait pas la couleur de peau mais « un mix de l’expérience professionnelle et du savoir-être du candidat« . La procureure leur a répondu avec ironie « Il faut avoir envie d’y croire« .

La décision est attendue pour le 13 mars.

Source Mes Infos

SourceMes Infos
- Publicité -spot_img

Plus d'infos

spot_img

Dernières infos