dim 21 juillet 2024,
25.6 C
Paris

Faits divers | La fin de cavale d’un camorriste devenu chef cuisinier

Condamné à seize ans de prison pour vol, recel, port d’arme illégal et violation de mesure de surveillance spéciale, Antonio Cuozzo Nasti a fui l’Italie il y a huit ans, avant d’être arrêté à Saint-Raphaël (Var), début mai.

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

Aux fourneaux du restaurant italien de l’hôtel Le Touring, élégant 5 étoiles surplombant le port de Saint-Raphaël (Var), le chef napolitain Nunzio Palumbo jouissait d’une renommée grandissante jusqu’à ce que la police tambourine à la porte de son appartement, le 3 mai à 5 heures du matin. Le cuisinier sourit d’abord aux officiers français, avant de blêmir à la vue des trois carabiniers italiens postés eux aussi sur le palier. « J’ai compris, c’est fini », balbutie l’homme de 56 ans, offrant ses poignets aux menottes.

Nunzio Palumbo, Chef de cuisine

Ainsi s’achève la carrière culinaire du chef Palumbo, dont le plat signature, le savoureux poulpe « alla luciana » (aux tomates, olives et câpres), raccrochait ses souvenirs à la baie de Naples. Vingt ans plus tôt, il menait là-bas une tout autre existence. Le cuisinier maniait alors au quotidien de bien différents ustensiles : c’est avec un pistolet dans la poche qu’Antonio Cuozzo Nasti – son vrai nom –, déambulait dans les faubourgs du nord de la ville, le fief du puissant clan mafieux Mallardo qui avait recours à ses services. (…) Lire la suite sur Le Monde (réservé abonnés)

- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos