mar 31 janvier 2023
3.5 C
Paris

Une ONG britannique va surveiller les hôtels du Qatar

Equidem, une organisation de conseil spécialisée dans les droits humains et les droits du travail, veut peser sur le Qatar pour assurer des meilleures conditions de travail aux employés des hôtels. Le Qatar doit accueillir la prochaine Coupe du monde de football.

Must read

Une ONG britannique a appelé jeudi le secteur hôtelier au Qatar à faire venir des milliers de travailleurs étrangers supplémentaires avant la Coupe du monde de football pour soulager ceux sur place et éviter qu’ils ne soient victimes d’exploitation et d’abus.

Equidem, organisation de conseil spécialisée dans les droits humains et les droits du travail, a souligné que des travailleurs sont victimes au Qatar «d’exploitation dans le cadre de leur travail et souffrent de violations de droits de l’Homme».

Cette organisation basée à Londres a dévoilé son deuxième rapport sur le sujet en peu de temps pour dénoncer les conditions d’hébergement des ouvriers dans ce riche État pétrolier qui attend pour les quatre semaines du tournoi, entre le 21 novembre et le 18 décembre, plus d’un million de visiteurs. Le Qatar a été maintes fois critiqué pour sa manière de traiter les ouvriers migrants et notamment ceux travaillant dans la construction.

Imposer un salaire minimum

Doha souligne avoir fait depuis d’énormes efforts pour améliorer le sort des travailleurs étrangers en imposant un salaire minimum –environ 270 euros par mois– et en interdisant la toute-puissance de certains employeurs qui empêchaient leurs employés de quitter le pays ou de changer de travail. La FIFA a souligné cette semaine que le Qatar avait mis en place «un système sans précédent de mesures pour protéger les droits et le bien-être des travailleurs dans un total de 159 hôtels dont ceux qui allaient accueillir les équipes de joueurs». (…) Lire la suite sur Le Matin

SourceLe Matin
- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

Translate »