mer 29 novembre 2023
5.2 C
Paris

Conjoncture, tendance | Hôtellerie Restauration, premiers avertissements ?

La période post-pandémique a été une période d'essor économique, de rattrapage voir même de surchauffe. Aujourd'hui, la plupart des hôtels voient leurs taux d'occupation fondre et les prix moyens revenir à des niveaux d'avant-pandémie.

À lire

Depuis 1 mois, la tendance semble être à l’étiage en matière de remplissage de nos hôtels. Phénomène ponctuel ou tendanciel ?

Dans certains établissements 4 et 5* du centre de Paris , bénéficiant d’une clientèle individuelle insensible aux aléas économiques,  les ajustements tarifaires tardent à se faire mais la queue de comète est en vue … Pour les hôtels parisiens situés en périphérie ou dans les arrondissements moins touristiques, les ajustements sont déjà en marche et les prix affichés des chambres  sont  divisés par… 2 voire 3  par rapport au 3ème trimestre 2023.

Alors, sommes-nous dans une période de transition qui va perdurer jusqu’aux « JO », période qui sera ponctuée d’embellies passagères (vacances, fêtes de fin d’année et et événements divers), rien n’est moins sûr !

Dans beaucoup d’établissements de luxe, l’heure est au contrôle des coûts et notamment de la masse salariale. Ainsi, une DRH nous confiait récemment que dans les hôtels et restaurants du groupe, toutes les embauches avaient été stoppées.

Après le conflit russo-ukrainien, certaines stations de montagne avaient pu compter sur une clientèle européenne et même sud-américaine pour compenser l’absence des Russes. De la même façon, les événements dramatiques au Moyen-Orient vont certainement impacter directement certains établissements des Champs-Élysées.

Seule certitude, les réservations concernant les JO Paris 2024 sont toujours « au top ».

À suivre.

 

- Publicité -spot_img

Plus d'infos

spot_img

Dernières infos