jeu 25 juillet 2024,
19.4 C
Paris

Les hôteliers strasbourgeois dans la tourmente : les assistants parlementaires européens dénoncent les pratiques tarifaires !

Les faits sont rapportés par "La Tribune". Les assistants parlementaires dénoncent la cherté des prix des hôtels et évoque "l'indécence de la pratique du yield management des hôteliers locaux".

À lire

La Tribune de l’Hôtellerie
La Tribune de l’Hôtelleriehttps://latribunedelhotellerie.com
Le portail francophone dédié aux dirigeants du secteur de l'Hôtellerie Restauration internationale. Une tendance, une ouverture, une nomination ? La Tribune de l'Hôtellerie ! Pour tout connaître, tout voir et tout anticiper. #Actualités hôtelières #Hospitality News #Actualité hôtellerie

La polémique est partie du tweet d’Élodie Schwander, assistante parlementaire, qui a consulté les tarifs pratiqués par le IBIS Strasbourg Centre Petite France avec 3 nuits facturées pour 1497 euros !

La polémique a donc ravivé le vieux débat sur la pertinence de deux lieux de travail du parlement européen, Strasbourg et Bruxelles (trois sites en réalité, avec le secrétariat général établi à Luxembourg), et sur les va-et-vient engendrés. Rappelons que l’activité du parlement européen représente 15% du CA annuel des hôtels.

À nos yeux, l’hôtelier n’est pas coupable d’optimiser ses revenus. C’est plutôt la gestion du Parlement qui est surprenante : comment une telle assemblée, disposant d’énormes leviers de négociation, ne dispose d’aucun organisme interne négociant (comme jadis les « implants ») à l’année des allotements… (…) Lire l’article source sur La Tribune (réservé abonnés)

- Publicité -spot_img
spot_img

Dernières infos